HOLY HAMOND

come & dancePop

Auteure, compositrice et chanteuse, douce guerrière idéaliste, elle imagine son premier EP comme une déclaration : « Je suis sincère, je m’évapore dans tes baisers, je suis déjà perdue dans tes bras, ne me laisse pas tout gâcher, sauve moi » scande la jeune fille dans « Already Lost »,une chanson qui file à l’anglaise: la marche est rapide, le rocksteady arpente les murs de la ville et trace tout droit ; comme lorsqu’elle avait 18 ans et chantait dans les rues de Londres du Armstrong avec sa guitare. Plus tard, Holy quitte les bords de la Tamise et part en Provence pour étudier la musicologie. Intuitive, fusionnelle, curieuse, elle savoure sa métamorphose.

Et quand l’enfant chérie de la street culture rencontre lecompositeur, arrangeur et producteur Victor Vagh  (Flavia Coelho) ça donne « Je t’aime », un disque franc du collier, un ska féminin qui déambule sur le bitume chaud et musclé, l’alliage de la force et du cool, le soleil couleur brique.